CHAUFFAGE DE L’EAU

Proheat II

L’eau des piscines climatisées requiert un apport externe d’énergie pour pouvoir maintenir le confort thermique car la tendance naturelle de l’eau sera d’égaler la température de son environnement. Si la température de son environnement est inférieure, la température de l’eau va diminuer en fonction des conditions environnantes telles que : température de l’air, des murs et du sol de la piscine, etc.
Cette tendance naturelle de l’eau à égaler la température de son environnement se fait par les pertes de chaleur ; qui selon sa nature peuvent être du type : radiation, conduction et convection.

Types de pertes de chaleur dans la piscine

Évaporation

C’est l’énergie qui se perd parce que l’eau du bassin de la piscine passe de l’état liquide à l’état gazeux. Le débit d’eau qui s’évapore est déterminé par la température de l’eau, les conditions thermo-hygrométriques de l’air ambiant et de la pression partielle de saturation de l’eau d’une piscine intérieure. Pour une piscine extérieure, il faudra ajouter la vitesse du vent.
L’évaporation est le phénomène par lequel on atteint le plus de pertes de chaleur.

Convection

La convection contribue aux pertes de chaleur en raison du mouvement de l’air sur le dessus de la lame d’eau. Le vent étant en mouvement constant, des courants se créent et font que le transfert de chaleur augmente avec le mouvement. La différence de températures entre la lame d’eau, l’air et la vitesse du vent (pour les piscines extérieures) y contribue.

Conduction

Cette perte d’énergie est celle qui a lieu entre l’eau du bassin et les éléments solides qui l’entourent, c’est à dire, les murs et le fond. Celle-ci augmente lorsque la différence de températures entre l’eau et les murs est élevée.

Radiation

Elle est due à l’énergie qui se perd à travers les ondes de radiation qu’émettent tous les corps en raison de leur température. Pendant la journée, le sol apportera à la piscine la radiation qui fera gagner de l’énergie à l’eau de la piscine, et la nuit, ce sera au tour de la piscine d’émettre de l’énergie et donc, de la perdre.

Des technologies pour le chauffage de l’eau des piscines

Par combustion

À travers un échangeur de chaleur, une chaudière nous apporte le saut thermique approprié pour pouvoir augmenter et maintenir la température de la piscine. Il existe plusieurs typologies de chaudières en fonction du combustible employé :

Chaudière à gaz : alimentée par le réseau de distribution ou une cuve.

Chaudière à gas-oil : avec cuve.

Chaudière de biomasse : à chargement manuel, ou avec trémie ou cuve.

Échangeur de chaleur

Chez AstralPool, nous disposons de tout type de modèles d’échangeurs de chaleur pour piscine, parmi lesquels on mentionnera :

Échangeurs de chaleur à plaques (ETNA) : ils sont formés par différentes plaques à travers lesquelles circulent 2 fluides, qui ne parviennent pas à se mélanger mais faisant l’échange de chaleur du fluide à la température la plus élevée avec celui à la température la plus basse. Il peut s’agir de 2 types de matériels ; acier inoxydable AISI316 ou titane, ce dernier étant le matériel le plus résistant aux corrosions.

Échangeurs de chaleur tubulaire (Waterheat) : ils sont formés par des tubes cylindriques à l’intérieur d’une carcasse cylindrique, avec l’axe des deux disposé parallèlement. Un des fluides circule par les tubes intérieurs, et l’autre, par la carcasse mais sans se mélanger, alors se produit l’échange de chaleur. Ces échangeurs sont fabriqués en titane.

Cette construction des échangeurs tubulaires de chaleur leur permet de recueillir un plus fort débit que les échangeurs de chaleur à plaques, avec la même perte de charge. Au contraire, les échangeurs de chaleur à plaques, offrent un plus fort rendement thermique.

Par effet Joule

Ce système utilise comme source d’énergie exclusive l’électricité. L’effet Joule est un phénomène physique par lequel un conducteur augmente la température lorsque par celui-ci circule l’électricité.
Dans cette section, on distinguera, pour les piscines, les caléfacteurs électriques d’AstralPool Compact..

Énergie solaire

La radiation solaire est la source d’énergie qu’utilisent les panneaux solaires thermiques pour capter l’énergie calorifère qui réchauffe l’eau de la piscine. Il existe trois types de collecteurs :

Capteurs en polypropylène : avec rendement faible quand les températures de l’air sont faibles.

Capteurs à panneaux vitrés : montrant un rendement supérieur en raison de l’effet de serre qui se produit entre le verre et le capteur.

Capteurs à tubes à vide : ceux qui ont le plus fort rendement, grâce au vide se trouvant entre le tube en verre et l’élément capteur, qui fait que les pertes de chaleur soient plus faibles.

Dans les capteurs solaires en panneau vitré, et à tubes à vide, il est nécessaire d’installer un échangeur de chaleur qui divise le circuit en deux pour éviter la corrosion entre les capteurs et pour ajouter de l’antigel dans le circuit primaire. .

Pompe à chaleur

La pompe à chaleur utilise un circuit frigorifique pour transformer l’énergie existante dans l’air ou l’eau de manière à pouvoir chauffer l’eau de la piscine. Les propriétés de l’appareil à circuit frigorifique permettent d’obtenir un rendement de l’ordre de 5 fois supérieur à l’énergie électrique qu’il consomme. Ce facteur fait de cette technologie, la plus efficace, et celle qui procure le gain énergétique le plus important en maintenant les conditions de confort.

Entre les pompes à chaleur pour piscine, celles qui sont les plus sollicitées sur le marché, sont celles qui travaillent avec l’air ambiant. De cet air environnant, la pompe à chaleur peut arriver à extraire plus de 80 % de l’énergie de l’air ambiant, énergie considérée gratuite. L’énergie dont a besoin la pompe pour actionner le compresseur est l’énergie que l’utilisateur devra payer (environ 20 % du total de l’énergie thermique destinée à l’eau de la piscine)

L’Union européenne considère ce type d’installations comme étant une énergie renouvelable si sont satisfaites les exigences que marque la directive 2009/28/CE.

Proheat II

La pompe à chaleur Proheat II permet de prolonger la saison de la baignade dans les piscines de moyennes et grandes dimensions. Elle est spécialement conçue pour travailler à l’extérieur jusqu’à des températures de 0°C de l’air extérieur et réchauffe l’eau de la piscine pour atteindre une température de confort.

Tous ses composants, dans sa conception, ont été étudiés dans le détail pour obtenir un appareil qui s’adapte parfaitement aux besoins des usagers. En outre, on a pris comme l’un des axes de conception, l’efficacité énergétique pour que la consommation soit la plus faible possible. Ainsi, la pompe à chaleur donne un rendement qui lui permet d’obtenir la lettre « B » sur son étiquetage énergétique de référence dans le secteur des piscines (selon la norme européenne 145-11-4, classification FPP)

La conception de la pompe à chaleur Proheat II, a permis au circuit frigorifique qui intègre cette unité d’avoir les composants totalement optimisés en faisant que les compresseurs, évaporateur, condensateur valve d’expansion et autres tuyauteries aient la taille appropriée pour obtenir la puissance maximum. Ce qui permet à la charge de gaz réfrigérant (R410a de ne pas dégrader la couche d’ozone) d’être très faible, par rapport à d’autres modèles du marché.

Ses principales caractéristiques :

  • Conception solide et légère en aluminium au magnésium résistante à la radiation solaire.Conception solide et légère en aluminium au magnésium résistante à la radiation solaire.
  • Batterie évaporatrice à haut rendement, fabriquée en tube de cuivre et ailettes en aluminium laqué, spécialement conçue pour des environnements corrosifs et côtiers.
  • Ventilateur/s axial/axiaux
  • Compresseur Scroll
  • Condensateurs d’eau en titane en G2. Garantis contre la corrosion.
  • Gaz réfrigérant R-410-A
  • Pressostats à haute et basse tension (AP/BP)
  • Expansion moyennant la valve thermostatique à équilibreur externe.
  • Dégivrage par inversion de cycle au moyen d’une vanne à 4 voies.
  • Filtre déshydrateur bidirectionnel.
  • Circuit hydraulique avec interrupteur de flux à l’entrée de l’eau.
  • Contrôle du système d’épuration.
  • Protection électrique pour manœuvre et force.
  • Panneau de contrôle simple à utiliser, avec visualisation de la température actuelle, consigne et messages d’alarme.